• - Moto, scooter, jusqu’où va la ségrégation et l’esprit de corps ?

     - Moto, scooter, jusqu’où va la ségrégation et l’esprit de corps ?   - Moto, scooter, jusqu’où va la ségrégation et l’esprit de corps ?

     

    Il y a plus de dix-sept ans que je conduis, pour mon plaisir, des deux et trois roues motorisées.

    Ma première acquisition fut une petite moto 125 cm3 deux temps, la Cagiva Roadster. Je fis avec elle mes premières classes sur les petites routes des Yvelines et constatais bien vite qu’à chaque fois que je croisais un motard, je recevais un salut amical de la main. J’appris vite à rendre ce salut même si, certains dimanche matin, je finissais  par trouver cette coutume un peu pesante compte tenu du nombre de « collègues » rencontrés.

    Il y a quelques années, je décidai, pour des raisons essentiellement pratiques, de remplacer ma Cagiva par un scooter Suzuki Burgman. Cette nouvelle monture s’avérait vite plus confortable mais aussi plus performante (accélération, vitesse de pointe, sonorité) que sa prédécesseur. Sur la route, je gardais le reflexe du salut mais constatai qu’on ne me le rendait pas et que je bénéficiais jamais d’un salut  initial sauf quand mon vis-à-vis avait visiblement mal vu le type de mon véhicule et l’avait confondu avec une moto carénée.

    J’ai aujourd’hui un superbe Piaggio MP3 LT500 Sport qui atteint sans difficulté les limitations de vitesse tant sur les petites routes départementales que sur les nationales et les autoroutes. Pas de changement cependant au niveau du petit signe amical ! On regarde d’ailleurs parfois mes deux roues avant avec un certain mépris comme si les détenteurs d’un tel tricycle étaient handicapés ou coupables de trahison.

    Je m’interroge  et m’étonne de cette ségrégation dont sont victimes les scootéristes. Est-ce la non existence sur leur véhicule d’une boite de vitesse manuelle, comme si le clic du pied gauche était la preuve d’une super virtuosité ? Est-ce la proéminence du plastique sur les scooters au lieu de la superbe tôle ou les chromes qui habillent les motos ? Est-ce l’usage utilitaire et citadin des premiers face au plaisir routier des « virolos » enchainés par les seconds ? Ou est-ce tout simplement un vilain exemple de ségrégation effectué par une collectivité à l’égard d’une autre qui lui est proche ?

    Messieurs les motards, notez que certaines motos modernes sont équipées de boîtes automatiques, que beaucoup d’entre-elles ont un carénage en plastique et que de nombreux scootéristes utilisent aussi leur véhicule, parfois de grosse cylindrée, sur les petites départementales, pour le seul plaisir de se balader nez au vent et de prendre de l’angle dans les virages.

    Alors la prochaine fois que vous croiserez une de ces étranges montures, soyez sympathiques et intelligents et faites leur un petit signe amical de la main !


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :