• Rosetta, Philae, finalement, à quoi ça sert ?

    Rosetta, Philae, fianlement, à quoi ça sert ?

     

     

    Devant le concert de louanges et l'extraordinaire couverture médiatique de l'exploit qu'a constitué l « atterrissage » de Philae sur la comète « Tchouri » je n'ai pu m'empêcher de me demander, au risque de plomber un peu l'ambiance : formidable, mais à quoi ça sert ?

    Bien sûr, comme tout le monde, je suis plein d'admiration devant cet exploit technique démontrant, si cela était encore utile, que l'intelligence humaine et les technologies que l'homme a su mettre au point sont capables des plus incroyables prouesses. Je ne suis pas certain que pour le commun des mortels, dont je suis une des modestes occurrences, les chiffres annoncés : 10 années de voyage, un demi milliards de kilomètres parcourus et surtout 1,3 milliards d'euros dépensés signifient vraiment quelque chose si ce n'est que çà fait beaucoup et que cela mérite beaucoup de bravos. Mais je ne sais toujours pas quel est le « pourquoi » d'une telle opération, sa finalité véritable.

    Comprenez moi bien, je ne dis pas que cette finalité n'existe pas et qu'elle ne justifie pas de tels investissements, je constate simplement et regrette que personne ne nous l'ait expliquée.

    Hier, dés mon réveil, en écoutant la radio, puis tout au long de la journée on m'a donné moult détails sur l'opération, ses caractéristiques et les risques associés. Il y a ensuite eu des émissions spéciales en direct depuis Darmstadt, haut lieu du PC, pendant lesquels on nous donnait rendez-vous pour suivre en direct (ou presque compte tenu des 30 minutes nécessaires à un échange) l'arrivée de Philae sur Tchouri. Notre président y a participé fièrement, devant les caméras, à l'autosatisfaction nationale. Les journaux télévisés ont mis en œuvre de formidables animations en 3D. On a invité des « pédagogues » comme Joël de Rosnay capables, nous disait-on, de vulgariser l'exploit. Les réseaux sociaux ont chauffé et les # Rosetta et Philae ont battu des records de fréquentation... et je ne sais toujours pas à quoi ça sert.

    En fait, ce que j'ai compris en faisant le tri de toutes ces informations est qu'avec cette expérience nous allions « avancer dans notre compréhension de la constitution de notre monde terrestre ». Soit, c'est intéressant mais sur notre pauvre terre on se bat toujours en Syrie et en Palestine, la France compte plus de six millions de chômeurs et il parait qu'au Liberia, les personnels médicaux n'ont pas mieux pour se protéger d'Ebola que de vulgaires sacs en plastique.

    Alors pardonnez-moi de ne pas céder complètement à l'enthousiasme général et de me demander : fallait-il vraiment dépenser 1,3 milliards d'euros pour mieux comprendre l'origine du monde ?

    A moins qu'il ne s'agisse d'une nouvelle et vaine tentative des hommes pour démontrer leur capacité à égaler le tout puissant en perçant ses divins secrets..

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :